Présentations des équipes du GdR PHYCOTOX

BOREA

UMR BOREA (Biologie des Organismes et Ecosystèmes Aquatiques)

Université de Caen Basse-Normandie

UMR BOREA (Biologie des Organismes et Ecosystèmes Aquatiques)

MNHN, UPMC, UCBN, CNRS-7208, IRD-207

http://borea.mnhn.fr/

Descriptif du laboratoire :

L ’UMR BOREA (Biologie des Organismes Aquatiques et Ecosystèmes) rassemble 7 équipes, sous les tutelles du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) et de l’Université de Caen Basse-Normandie (UCBN).

Les chercheurs de l’Université de Caen impliqués dans le GDR Phycotox appartiennent à l’équipe 5 « Diversité & interactions dans les écosystèmes côtiers ». Les travaux de  cette équipe s’intéressent aux liens entre la dynamique des communautés et la résilience de certaines de leurs fonctions écosystémiques essentielles. Les objectifs de l’équipe sont d’analyser:

les dynamiques structurelles des communautés en réponse aux variabilités environnementales des habitats à différentes échelles spatio-temporelles ;
les processus contrôlant la production primaire pélagique et benthique et assurant son transfert vers les consommateurs en étudiant les liens entre ces fonctions essentielles (production, transfert) et la structure des communautés ;
Les liens entre structure de certains habitats, leurs fonctions écologiques vis à vis d’espèces à forte mobilité et la connectivité entre les habitats essentiels pour appréhender le fonctionnement de populations. 

Les recherches menées au sein de cette équipe s’appuient essentiellement sur l’observation (structures et processus), l’expérimentation in situ et en mésocosmes, l’analyse de marqueurs écologiques (environnementaux, trophiques, génétiques) et la modélisation. Trois zones ateliers sont privilégiées : la baie de Seine et l’estuaire de Seine, le golfe Normand-Breton et le nord Gascogne. Les trois modèles principaux étudiés sont les algues (phytoplancton, microphytobenthos et macrophytobenthos), le zoobenthos et le necton (céphalopodes et poissons).

Thèmes de recherche :

Nos recherches visent à améliorer nos connaissances sur le déterminisme environnemental de la diversité phytoplanctonique et de la phénologie des efflorescences dans les écosystèmes côtiers de la Manche. Ces travaux  sont réalisés  en couplant  différents aspects de l’étude du phytoplancton telle que la diversité, la dynamique des populations, le cycle de vie des espèces et l’écophysiologie. Il s’agit de plus d’étudier les liens entre la variabilité des communautés d’algues et la résilience de la production primaire et des transferts  vers les niveaux supérieurs. Dans un contexte plus général, les travaux de l’équipe s’intéressent aussi à l’influence des changements climatiques sur les écosystèmes intertidaux de la Manche.

Une large part de nos travaux est focalisée sur les diatomées du genre Pseudo-nitzschia qui sont capables de produire une toxine amnésiante, l’acide domoïque responsable du syndrome ASP (Amnesic Shellfish Poisoning). Nos études concernent la diversité des espèces de Pseudo-nitzschia, leur physiologie, leur cycle de vie et la phénologie de leurs efflorescences.

Expertise des membres de BOREA en relation avec le GDR Phycotox:

Taxonomie, écologie et écophysiologie du phytoplancton. Approches en laboratoire (cultures) et in situ.

Expertise concernant les diatomées du genre Pseudo-nitzschia :

Diversité spécifique, collection de cultures de Pseudo-nitzschia spp., écophysiologie (photosynthèse, uptake de nutriments, production d’acide domoïque), cycle de vie (reproduction sexuée en culture et in situ) et étude des dynamiques des efflorescences de Pseudo-nitzschia spp.

Responsable de l’équipe « Diversité & interactions dans les écosystèmes côtiers » : Pascal Claquin 

Référent pour Phycotox : Juliette Fauchot

Effectif de l’équipe (dont impliqué dans Phycotox) :

13 chercheurs ou enseignants-chercheurs, 3 ITAs, des doctorants et post-doctorants.

Les membres de l’équipe impliqués dans le GdR sont Juliette Fauchot, Pascal Claquin, Bertrand Le Roy et Maxine Thorel (doctorante).

Implication/Rôle scientifique de l’équipe dans Phycotox :

J. Fauchot et P. Claquin sont impliqués dans l’axe 2 du GDR  (Ecologie, diversité, physiologie et modélisation des HABs et implications dans la production de toxines)

Ils collaborent avec différentes équipes du GDR dans le cadre de différents programmes de recherche :

ANR COMANCHE: Interactions écosystémiques et impacts anthropiques dans les populations de Coquilles St-Jacques de la Manche. Tâche 5.2: Ecophysiology des espèces de Pseudo-nitzschia de la Baie de Seine.

PALMES: Pseudo-nitzschiA  spp. Life cycle: Mating Experiments and Sexual stage characterization.

FLAM: Efflorescences microalgales en Manche : rôle des bassins versants sur les efflorescences de phytoplancton toxique.

Coordonnées :

UMR BOREA

Institut de Biologie Fondamentale et Appliquée

UNIVERSITE DE CAEN BASSE-NORMANDIE

Esplanade de la Paix

CS 14032

14032 CAEN cedex 5

juliette.fauchot@unicaen.fr

En savoir plus (site Web de l’équipe ou du laboratoire) :

http://borea.mnhn.fr/