Thèses

En cours - Nour Ayache

Laboratoire PHYCOTOXINES, Ifremer Nantes; Université de Nantes

Titre : « Effet des changements globaux sur la production de toxines amnésiantes chez Pseudo-nitzschia spp »

Directeur de thèse : Zouher Amzil (Laboratoire Phycotoxines, Ifremer)

Co-encadrant de thèse : Amandine Caruana (Laboratoire Phycotoxines, Ifremer)

Débutée le 1er octobre 2015

Cette thèse est cofinancée par Ifremer et la Région des Pays de la Loire.

Résumé

Ces dernières années, l’ensemble du littoral français a été affecté par différentes efflorescences toxiques, parmi celles-ci, les efflorescences de Pseudo-nitzschia. Certaines espèces du genre de Pseudo-nitzschia sont capables de produire de l’acide domoïque (AD) une neurotoxine amnésiante responsable chez l’homme du syndrome ASP ou Amnesic shellfish poisonning. Cette toxine peut être accumulée le long de la chaîne trophique depuis les consommateurs primaires jusqu’à l’Homme, où elle engendre des conséquences économiques, sanitaires et même écologiques graves. D’après plusieurs études bibliographiques, la prolifération et la fréquence des blooms toxiques de Pseudo-nitzschia semblent être favorisées par le changement climatique et l’eutrophisation. De même, des études portant sur l’effet de ces changements sur la production et l’accumulation d’AD ont été menées, notamment sur la variation du pH, de la température et des différentes sources d’azote. Cependant, les résultats fournis sont parfois divergents et sont généralement justifiés par la large variabilité entre les espèces et entre les souches de Pseudo-nitzschia. Cependant, d’autres facteurs, comme la variation de la salinité, ont été très peu étudiés. D’autres études sont donc nécessaires pour évaluer et confirmer l’effet de la variation de plusieurs facteurs physico-chimiques, tels que la salinité, le pH et la disponibilité de différentes sources d’azote, afin de comprendre la relation entre ces facteurs et la capacité des espèces toxiques de Pseudo-nitzschia à proliférer et à produire de l’AD. Par conséquent, ces études nous permettront de mieux comprendre la physiologie des souches toxiques de Pseudo-nitzschia isolées en France, le mécanisme de production de l’AD et son rôle dans les cellules. Les connaissances acquises contribueront à la prévision et la gestion des épisodes toxiques associés aux blooms de Pseudo-nitzschia.

Mots clés: Pseudo-nitzschia, acide domoïque, physiologie algale, changement climatique, eutrophisation